• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Fergus

Fergus

Autodidacte retraité au terme d'une carrière qui m'a vu exercer des métiers très différents allant d'informaticien à responsable de formation, je vis à Dinan (Côtes d'Armor). Depuis toujours, je suis un observateur (et de temps à autre un modeste acteur) de la vie politique et sociale de mon pays. Je n'ai toutefois jamais appartenu à une quelconque chapelle politique ou syndicale, préférant le rôle d'électron libre. Ancien membre d'Amnesty International. Sur le plan sportif, j'ai encadré durant de longues années des jeunes footballeurs en région parisienne. Grand amateur de randonnée pédestre, et occasionnellement de ski (fond et alpin), j'ai également pratiqué le football durant... 32 ans au poste de gardien de but. J'aime la lecture et j'écoute chaque jour au moins une heure de musique, avec une prédilection pour le classique. Peintre amateur occasionnel, j'ai moi-même réalisé mon avatar.

Tableau de bord

  • Premier article le 31/07/2008
  • Modérateur depuis le 22/11/2008
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 558 35805 49518
1 mois 6 445 820
5 jours 1 50 16
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 2025 1403 622
1 mois 15 12 3
5 jours 3 2 1

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires


  • Fergus Fergus 27 juin 19:18

    Bonsoir, chantecler

    Pas la moindre contorsion ! Je m’exprime avant tout en observateur de la vie politique, pas en militant que je n’ai d’ailleurs jamais été pour quelque parti que ce soit. Je n’ai donc aucun message à faire passer.


  • Fergus Fergus 27 juin 17:24

    Bonjour, christophecroshouplon

    « quid face a l’echec plus que probable de la fausse synthese ? »

    Attention à ne pas prendre ses désirs pour des réalités ! Rien en l’état ne permet de penser qu’il y aura échec de Macron. Et échec aux yeux de qui ?

    Que pèserait par exemple le mécontentement d’une partie des Français face à la flexibilité accrue du marché de !’emploi si, dans le même temps, les chiffres du chômage baissaient de manière significative du fait de la multiplication des jobs précaires ?

    Je ne suis pas sur que votre avis, ou le mien, soit partagé par la majorité dans une telle configuration.


  • Fergus Fergus 27 juin 17:17

    Bonjour, JL

    « le clivage droite gauche était moribond. Macron n’a fait que recueillir les voix des mécontents de droite comme de gauche. »

    Entièrement d’accord ! Entre sa lucidité stratégique basée sur ce constat d’un clivage subclaquant et la conjonction d’évènements favorables (le dégagisme des primaires et l’affaire Fillon), il n’y a pas lieu d’aller chercher plus loin les raisons d’un tel succès.

    Il va de soi que la citation d’Audouard colle parfaitement à la séquence électorale.


  • Fergus Fergus 27 juin 17:04

    Bonjour, bernard29

    « j’ai du mal à croire à une mobilisation importante à la rentrée. »

    Très franchement, je n’y crois pas non plus. Cette réforme du travail est, à tort ou à raison selon les sensibilités politiques de chacun, entrée dans les esprits comme une réforme nécessaire. Il suffira donc à Macron de lâcher du lest sur un ou deux points secondaires pour obtenir les signatures de la CFDT et de FO et empêcher une mobilisation d’ampleur.


  • Fergus Fergus 27 juin 17:00

    Bonjour, Pyrathome

    Ce n’est pas nouveau, les Français - mais chez nos voisins, c’est encore pire - ont toujours voté sur ce qu’ils connaissent, ou croient connaître, des grandes orientations des candidats, pas sur le détail des mesures envisagées.

    C’est ainsi qu’en plaçant Macron en tête au 1er tour de la présidentielle, puis en lui donnant une large majorité législative, les Français ont validé le fait que des assouplissements du Code du travail sont devenus une nécessité au plan socioéconomique pour notre pays.

    Vous n’êtes pas d’accord, bien évidemment, et moi non plus. Mais c’est pourtant la réalité de ce début de quinquennat.