• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

sarcastelle

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 01/04/2016
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 1 4619 49
1 mois 0 198 0
5 jours 0 49 0

Ses articles classés par : ordre chronologique




Derniers commentaires


  • sarcastelle 28 juin 12:03

    @sarcastelle

    .
    Si Rosemar peut retrouver l’ouvrage le ménage de madame Sylvain, publié vers 1900, elle y trouvera un chapitre entier sur les trucages toxiques horrifiques que j’évoque, pratiqués aux temps dont elle nourrit la nostalgie quotidienne. Yavait pas d’iphone, yavait pas d’ordinateur, yavait rien pour la perturber. 

  • sarcastelle 28 juin 11:59

    C’est affreux. smiley

    La loi Royer n’a servi à rien. smiley
    Où est l’épicerie d’antan où la ménagère cabas au bras recevait un accueil souriant ? d’où elle ressortait avec un panier rempli de trucs chimiques dont on n’a même plus l’idée aujourd’hui (eh ouais !!!) mais garantis du terroir ?
    Ah, ça, on ne poussait pas à la consommation ! On ne poussait qu’à la dépense. Dans un hyper on pousse aux deux, d’accord, mais que voulez-vous, il y a des Rosemar pour préférer avoir moins pour autant d’argent. 
    C’est incurable. Inutile d’essayer. 
    C’est étrange, ce masochisme d’auteur qui ne rédige que de articles dont il peut être assuré qu’il lui apporteront la raillerie. 



  • sarcastelle 28 juin 10:41

    Si on se souciait en diplomatie de la moralité des gens que reçoit le président, il ne recevrait plus personne, sauf bien entendu Vladimir Poutine.


  • sarcastelle 28 juin 09:40

    Autrefois il y avait le mariage, qui donnait des enfants légitimes et la vie à la colle qui donnait des enfants illégitimes. L’enfant illégitime n’avait pas droit à l’héritage, ne devenaient jamais majeurs et ne pouvaient servir ni dans l’armée ni dans la fonction publique, ni ester en justice. Il y avait des femmes honnêtes et des filles-mères, qu’on recueillait dans des établissements spéciaux si elles montraient des regrets chrétiens, ou qui sinon allaient mourir à l’hôpital. On avait des enfants si on n’était pas stérile. C’était simple et tout le monde s’y retrouvait. Maintenant je me perds dans l’article et la complication de tous les cas et sous-cas évoqués. 

    (en fait les gens stériles ne soulèvent plus les difficultés d’autrefois puisqu’ils ont disparu, remplacés par les infertiles) 

  • sarcastelle 27 juin 23:47

    @Henry Canant

    .
    Dite donc, pourquoi racontez-vous que Cousteau n’a pas fait Navale ? (promotion 1930)

LES THEMES DE L'AUTEUR

Technologies Energie






Palmarès